Aider un proche

Accompagner un proche en perte d’autonomie bouleverse le quotidien. Si plusieurs mesures de protection existent en faveur des personnes âgées, le Département est également conscient de la place qu’occupent les aidants. C’est pourquoi des solutions (aides à domicile, temps de repos) leurs sont aussi proposées.

Le rôle de l’aidant

L’aidant est le nom donné à la personne qui vient en aide à un proche en perte d’autonomie ou en situation de handicap. Il occupe donc une place privilégiée dans l’accompagnement. La proximité entre l’aidant et la personne aidée peut devenir une véritable ressource qu’il faut préserver.

Travailler

Lorsqu’un de vos proches subi une perte d’autonomie et que vous travaillez, différents dispositifs d’aides peuvent vous apporter un soutien au quotidien. Il peut s’agir de professionnels de l’aide à domicile, de temps libéré par votre employeur ou encore de la rémunération de l’aide que vous apportez.

Protéger son proche

Face à la perte d’autonomie de votre proche, une mise sous tutelle ou curatelle peut être envisagée afin de le protéger.

L’obligation alimentaire

L’obligation alimentaire est une responsabilité qui incombe aux membres d’une famille, plus précisément aux enfants envers leurs ascendants. Lorsqu’une personne se trouve en situation de détresse financière, la loi prévoit un réseau de solidarité faisant jouer l’entraide familiale.