Travailler

Lorsqu’un de vos proches subi une perte d’autonomie et que vous travaillez, différents dispositifs d’aides peuvent vous apporter un soutien au quotidien. Il peut s’agir de professionnels de l’aide à domicile, de temps libéré par votre employeur ou encore de la rémunération de l’aide que vous apportez.

Financement d’aides au domicile       

Il est possible de recourir à des aides à domicile pour vous soutenir dans l’aide apportée à votre proche.

Il peut s’agir de l’intervention d’un service d’aide à domicile, de la mise en place de portages de repas (…). Ces différentes aides peuvent être  financées en partie, notamment dans le cadre du plan d’aide APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou les aides des caisses de retraite en cas de rejet de la demande APA.

Si votre proche bénéficie déjà de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), il peut continuer à  bénéficier à votre domicile de ce qui est prévu dans son plan d’aide.

Exemple : Gabriel, 85 ans, est domicilié dans le Nord. Le conseil départemental du Nord lui a accordé l’APA. Son plan d’aide prévoit 5 heures d’intervention d’aide à domicile par semaine. Un service d’aide à domicile intervient chez lui depuis 6 mois. Gabriel va vivre quelques semaines chez sa fille Anne qui habite à Tarbes. Gabriel peut continuer à bénéficier des 5 heures d’aide à domicile prévues dans son plan d’aide chez sa fille : il doit simplement prévenir son conseil départemental et son service d’aide à domicile. Il doit ensuite choisir un service d’aide à domicile proche du domicile de sa fille et transmettre ses coordonnées à son conseil départemental.

Si votre proche ne bénéficie pas de l’APA, il convient de s’adresser au point d’information local dont dépend votre domicile (CLIC).

Le point d’information local vous informera sur les différentes aides possibles en fonction de la situation et des besoins de votre proche. Il pourra vous aider dans la mise en œuvre de ces aides tout en vous en aidant au dépôt de la demande d’APA si votre proche remplit les conditions d’éligibilité.

Pour plus d’informations : Bénéficier d’aides

Auprès de votre employeur   

Que vous soyez salariés du secteur privé ou fonctionnaires des dispositifs sont prévus pour vous aider à concilier vie professionnelle et aide apportée à un proche en perte d’autonomie :

  • congé de proche aidant pour les salariés du secteur privé,
  • disponibilité et temps partiel pour les fonctionnaires,
  • congé de solidarité familiale pour les salariés du privé et les fonctionnaires.

Pour plus d’informations : Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches

  • Etre rémunéré pour l’aide apportée à un proche     

Si la personne âgée est bénéficiaire de l’APA, la loi l’autorise à employer un membre de sa famille (à l’exception du conjoint, concubin ou partenaire de PACS) en tant qu’aide à domicile dans le cadre de l’APA qui lui est accordée. Son APA permet ainsi de rémunérer le membre de la famille qu’elle salarie.

En tant que bénéficiaire de l’APA, la personne âgée doit pouvoir justifier auprès du conseil départemental de l’utilisation conforme des sommes versées à ce qui est prévu par son plan d’aide (nombre d’heures réalisées, type d’aide apportée…).

Contacts
Service séniors

Maison Départementale pour l’Autonomie
05 62 56 74 28

Contactez-nous

Ressources