Du bon usage du tout à l’égout (stations d’épuration)

Un autre nom pour l’assainissement collectif, c’est la vielle appellation « TOUT A L’EGOUT ». C’est pourtant une bien mauvaise idée de mettre tout et n’importe quoi dans nos égouts !

Nos eaux usées s’en vont via les canalisations d’évacuation de la maison et rejoignent de gros tuyaux sous la chaussée jusqu’aux stations d’épuration. Au nombre de 110 dans les Hautes Pyrénées, elles desservent de nombreux petits villages comme les plus grosses villes. Et pour assurer leur bon fonctionnement, les techniciens ont besoin de votre aide. Leur ennemi n°1, ce sont les lingettes. Une seule destination pour elles : la poubelle.

Voici une petite liste de ce que nos égouts n’aiment vraiment pas :

  • les LINGETTES : terreur absolue du réseau d’assainissement et des stations d’épuration. Même si sur l’emballage le fabricant le conseille : c’est NON !! Les lingettes biodégradables en 1 semaine finissent bien avant ce délai par former des bouchons dans canalisations publiques (parfois dans les vôtres aussi), bloquent les pompes et les grilles des stations d’épuration. Cela oblige à des opérations de maintenance plus fréquentes et à une augmentation de la facture d’assainissement
  • les huiles de vidange et de friture, les corps gras en général, qui figent et bouchent les collecteurs d’eau usées
  • les peintures, solvants, désherbants et produits chimiques divers qui peuvent « tuer » les bactéries épuratrices des stations d’épuration. Ces dernières ne sont plus en mesure de remplir leur mission de nettoyage des eaux usées et c’est la pollution assurée de nos belles rivières
  • les produits de nettoyage et détergents si complexes que la station d’épuration ne saura pas les dégrader, ils se retrouveront alors dans la rivière. Bicarbonate de soude, vinaigre blanc, … ça fonctionne bien !(Voir “Pourquoi faire soi-même ses produits ménagers?”)
  • les médicaments qui ne seront pas piégés par la station d’épuration et qui iront rapidement polluer nos cours d’eau
  • les eaux de pluie raccordées au réseau d’eaux usées : ce sont des volumes en plus qui diluent les eaux usées, rendant le travail des stations d’épuration plus complexe. Parfois, ce sont même des rejets directs d’eaux usées non épurées aux cours d’eau via les déversoirs d’orage
  • les mégots et cotons tiges qui ont leur place dans la poubelle uniquement
Pas de lingette dans les toilettes

Dans la série étrange, les exploitants de station d’épuration dans les Hautes-Pyrénées témoignent : ils retrouvent aussi des serpillères, des balles de tennis, des légumes entiers, des blocs de ciment, etc.

Ils ont besoin du civisme de chacun pour améliorer la situation.

Contacts
Direction de l’Attractivité et de la Solidarité Territoriale

SATESE (Syndicat d’Assistance Technique pour l’Épuration et le Suivi des Eaux)
05 62 56 70 64

Contactez-nous

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com