Prévenir les difficultés familiales

La prévention est une priorité pour le Département. Il soutient la fonction parentale par des aides appropriées : aides financières, aides éducatives à domicile, interventions de technicienne de l’intervention sociale et familiale, aide au budget ...

Ecoute, aide, orientation

Accès aux droits fondamentaux, santé, éducation, conflits familiaux.

Les professionnels des Maisons Départementales de Solidarité (MDS)  (médecins de Protection Maternelle et Infantile (PMI), sage-femme, puéricultrice, infirmière, assistant de service social, éducateur, conseillère en économie sociale et familiale, secrétaire) accueillent, conseillent ou apportent une aide aux parents et enfants qui connaissent des difficultés passagères ou prolongées.

Aide financière

Vous éprouvez des difficultés au sein de votre famille ? Le Département peut intervenir pour soutenir le développement des enfants au sein de leur famille en lien étroit et en accord avec les parents : l’attribution de l’allocation mensuelle d’aide sociale à l’enfance est accordée prioritairement aux familles qui rencontrent des difficultés pour assurer la prise en charge de la santé, la sécurité, l’éducation ou l’entretien de leur(s) enfant(s).

Elle est accordée aux femmes enceintes connaissant des difficultés médicales, sociales et financières, lorsque leur santé ou celle de leur enfant l’exige.

L’allocation mensuelle peut s’adresser aussi aux mineurs émancipés et aux majeurs de moins de 21 ans comme une aide momentanée à leur insertion sociale. L’allocation mensuelle est une aide ponctuelle dont le montant et la durée sont fixés après examen de la situation de la famille.

Les allocations mensuelles et les secours exceptionnels sont des prestations légales à caractère non obligatoire (en ce sens elles ne constituent pas un droit opposable au service de la part du demandeur) définies dans les articles L 222.2, L 222.3, L 222.4 du CASF.

Elles sont accordées par décision du Président du Conseil Départemental ou de son délégué.

L’aide sociale à l’enfance ne doit pas se substituer aux solidarités familiales. Ce n’est qu’en l’absence de celles-ci et lorsque toutes les procédures de droit commun ont été épuisées que les demandes d’allocation mensuelle et de secours exceptionnel sont recevables.

Aide Educative à Domicile

L’AideEducative à Domicile (AED) est mise en œuvre à la demande ou avec l’accord des parents.

Cette mesure de protection administrative est mise en œuvre après évaluation de la situation familiale par un travailleur social.

L’AED s’adresse à des parents souhaitant être aidés face à des difficultés sur le plan éducatif, scolaire, relationnel, troubles du comportement, fugues, etc. pour lesquelles ils ne sont pas parvenus à trouver des réponses adaptées. Le professionnel propose un espace de réflexion aux parents et à l’enfant et co-construit avec eux un projet éducatif pour le mieux-être de l’enfant.

Les objectifs de l’AED :

  • accompagner les parents dans l’éducation de leur enfant
  • permettre d’élaborer, si nécessaire, des liens plus structurants entre parents et enfant
  • favoriser leur insertion sociale : école, loisirs, lieux de soins, associations, quartier, en prenant en compte la singularité, le rôle et la place de chacun des membres de la famille, leurs capacités, leurs potentiels, leurs difficultés et leurs préoccupations.

La durée d’intervention varie de 6 mois à un an, sur proposition du professionnel et de la famille.

Interventions des Techniciennes de l’Intervention Sociale et Familiale (TISF) :

Les Techniciennes de l’Intervention Sociale et Familiale (TISF) accompagnent les familles rencontrant des difficultés éducatives et sociales pour soutenir les parents à leur domicile dans les actes de la vie quotidienne.

Les objectifs des actions des Techniciennes de l’Intervention Sociale et Familiale TISF :

  • renforcer les compétences parentales (transmission des savoirs, conseil sur la gestion du budget et sur l’organisation de la vie familiale)
  • suppléer les parents temporairement aux actes de la vie quotidienne
  • accompagner la famille dans les situations importantes de la vie

La durée et le rythme de l’intervention sont fixés selon les besoins (quelques heures dans le mois) sur une période maximum de 6 mois, sur proposition du professionnel et de la famille.

Mesure d’Accompagnement en Economie Sociale et Familiale (MAESF) :

La Mesure d’Accompagnement en Economie Sociale et Familiale (MAESF) est mise en œuvre à la demande ou avec l’accord des parents.

Cette mesure s’adresse à des parents qui souhaitent une aide en matière de gestion du budget familial en cas d’endettement, d’impayé de loyer récurrent ou de difficulté à prendre en charge financièrement les besoins de l’enfant.

Les objectifs des MAESF :

  • apporter des conseils dans la gestion au quotidien en matière alimentaire, habillement, santé, scolarité, activité culturelle et sportive, dépenses énergétiques, conditions de vie dans le logement
  • aide concrète à la famille dans la gestion de son budget (développer l’accès aux droits et réduction des charges)

C’est une Intervention limitée à 6 mois, renouvelable une fois.

Actions collectives

Des Actions collectives sont également proposées en direction des familles ou des enfants.

L’aide apportée aux parents peut se faire également sur un mode collectif. A l’occasion d’une intervention auprès d’une famille, le professionnel peut  inviter enfants, parents, enfants et parents à participer à une activité en groupe (sortie, activité sportive, activités culturelle, autres …).

Ces actions peuvent s’organiser avec une école, une association, un partenaire institutionnel

Les objectifs des actions collectives :

  • partager, dans un groupe (et par le groupe) des préoccupations communes afin de chercher et de mettre en œuvre des solutions
  •  favoriser des échanges de savoir entre parents
  • créer des supports éducatifs pour un groupe d’enfants

 

Contacts
Service de l’Aide Sociale à l’Enfance

rue Gaston Dreyt
65000 Tarbes
05 62 56 74 72
Contactez-nous